Nouveau label jeunesse du groupe LA MARTINIERE, ce conteur d’histoires, libre, espiègle et joyeux vous embarque dans l’aventure de la lecture.

Cette maison d’édition ne veut pas s’enfermer dans un genre, un style ou encore une tranche d’âge. Il y aura donc de la fiction, du documentaire, de l’éveil, de la photographie, du dessin, du collage ou encore de la peinture… des livres qui font rire, pleurer, des moments de bonheur, des larmes d’émotions…

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir quelques nouveautés des EDITIONS SALTIMBANQUE !

Le petit monde de Nour

Comme presque tous les enfants, Nour va à l’école. Elle aime sauter dans des flaques, danse sans cesse et rit même pour rien. Les autres disent de Nour qu’elle est un peu bizarre. À force de les écouter, elle sent naître au fond d’elle une petite tristesse… qui grossit, grossit tellement que Nour disparaît derrière pour se protéger. Après le succès de La petite casserole d’Anatole, Jérôme Ruillier et Isabelle Carrier nous racontent la sensibilité de l’enfance, tout en sobriété et légèreté.

Vous connaissez forcément La petite casserole d’Anatole, c’est vraiment un album très intéressant, c’est pour cette raison qu’on avait sélectionné cet ouvrage, on s’est dit qu’après une telle merveille, la suite serait forcément à la hauteur.

Et on ne s’est pas trompé. Cette fois, il s’agit d’un album poétique et hyper délicat sur l’importance de rester soi-même.

A travers l’histoire, on fait connaissance avec Nour, une petite fille, comme toutes les autres, qui va à l’école, et qui découvre le monde à sa façon.

Les autres enfants la laissent dans son petit monde.

Elle est une petite fille, qui n’est pas réellement compris dans le début de l’histoire.

Alors, délicatement représenté par une petite tache grise, la tristesse s’empare d’elle.

Rassurez-vous, cette tristesse va vite s’en aller.

On va vite redécouvrir une petite Nour, joyeuse, et profiter pleinement de la vie en bonne compagnie.

Dans ce livre, il y a très peu de texte, les illustrations sont sobres mais parle au jeune lecteur.

C’est un livre qui fera comprendre aux enfants, d’être les enfants qu’ils veulent être, sans forcément se fondre dans un moule, chaque enfant est différent, et cette différence fait d’eux une force.

Dès 3 ans

En librairie le 13 mai

Le loup a faim

Le loup a faim, très faim !

Mais à chaque fois qu’il trouve son futur repas, une poule, un agneau, un écureuil ou encore un hérisson, le loup aperçoit quelque chose ou quelqu’un l’empêchant de les croquer, grâce au petit lecteur qui tourne les pages du livre.

On a en effet l’impression, à première vue, que le loup va se faire un bon repas  à chaque double-page, mais c’est sans compter sur les habitants de la forêt qui ne vont pas se laisser faire.

C’est un ouvrage intéressant, car il y a autant tout une attirance pour le loup de la part des enfants, que une peur qui s’en dégage, on va ainsi un peu casser le mythe du loup cruel.

A chaque fois qu’il rencontre une proie intéressante, c’est en fait lui qui détale…

On adore les illustrations hautes en couleur, et en modernité .

À la fin, un miroir permet de faire fuir le loup une bonne fois pour toutes en lui adressant une grimace !

Cette fois, c’est sûr, il n’y aucun loup qui pourra entrer dans mas chambre, les loups, ce n’est que dans les histoires !

Le texte est court et rythmé, où le traditionnel conte pour enfants est revisité par les illustrations pop d’Ana Tortos.

Éveil.

En librairie le 13 mai

 

Raconte-moi une histoire


Un père raconte à sa fille l’histoire d’une puce qui ne sait pas sauter et d’un poussin qui ne sait pas voler… Une traditionnelle histoire du soir ? Bien plus que cela ! Car le papa, pour le plus grand plaisir de sa fille, va mettre en scène l’histoire qu’il raconte, sautant en parachute ou à la perche comme une puce ! Avis aux futurs lecteurs de cette histoire loufoque et pleine d’humour : vérifiez la solidité de vos meubles !

-Dis Dadoudi, raconte-moi une histoire?

-D’accord, mais juste une !

On découvre un album drôle et touchant sur une tendre complicité entre un père et sa fille.

Les illustrations y sont magnifiques.

On aime aussi le format de l’album, qui sort un peu des rangs. (19X34cm)

Cette jolie petite famille Hippopotame est touchante, attachante. Le papa raconte à sa petite fille la petite histoire du soir.

Et on peut dire que les histoires du soir du papa, sont pour le moins originales ! Elles sortent tout droit de son imaginaire.

Il est question par exemple d’une puce qui ne savait pas sauter…Elle se retrouve à devoir sauter en parachute. Et…

Au moment de l’action, sur la double-page qui suit, c’est en fait le papa qui réalise l’action, on le voit alors mettre un mouchoir au dessus de sa tête, imitant le parachute, et boum ! Il se retrouve sur les fesses.

C’est vraiment un livre rempli d’action et d’humour qu’on apprécie beaucoup lire au moment du coucher.

L’imagination du papa est vraiment amusante avec ses multiples histoires folles sur une puce.

La relation père-fille est aussi pleine de tendresse. On aime beaucoup le fond.

Dès 3 ans.

En librairie 13 mai

Vous pouvez retrouver les Editions Saltimbanque sur leur page FACEBOOK ICI

Un grand MERCI aux Editions SALTIMBANQUE pour cette nouveauté, pour leur confiance et leur gentillesse!

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook