L’arbre qui ne voulait pas perdre ses feuilles

Paul Ivoire vit en Bourgogne, à la campagne, entouré d’arbres et d’animaux. Après des études de biologie, il choisit de rester à la maison pour élever ses quatre enfants, et en profite pour leur écrire des livres. Maintenant qu’ils sont grands, il reprend la route et sa guitare pour aller à la rencontre des plus jeunes.

Graphiste et illustratrice, Anna Griot est diplômée de la HEAR (arts décoratifs de Strasbourg). Depuis 2015, elle travaille dans les domaines de l’édition, de la pédagogie, de l’illustration, du graphisme et de la médiation. Elle a fondé en 2014, CARGO magazine avec la journaliste Clara Griot, puis en 2017 avec Coline Aubert, le studio de création d’outils pédagogiques La fabrique bleue. Elle vit et travaille à Strasbourg et Paris.

Alors qu’elle lit un album sur les animaux de la forêt, Capucine voit un arbre pousser au milieu d’une page.

Intriguée, elle le touche… et bascule à l’intérieur du livre !

Elle rencontre ainsi l’écureuil Eclair, qui a besoin de son aide pour résoudre un mystère : tous les arbres ont commencé à perdre leurs feuilles, sauf un, encore tout vert en plein automne !

On aime déjà beaucoup la couverture du livre, qui fait penser à un grimoire.

C’est un récit fantastique, on a tous imaginé un jour pouvoir plonger dans un livre pour en devenir le personnage principal…

C’est ce qui arrive à Capucine, toute jeune lectrice ! Qui sait, peut-être que ça t’arrivera à toi aussi 😉

En effet, ce livre est vraiment conçu pour les jeunes lecteurs, puisqu’il se lit facilement. Les mots sont simples, la police est assez grande, et le livre se découpe en chapitres.

En plus de se lire facilement, l’histoire est plutôt passionnante. Capucine va être au coeur du récit.

Apparemment, seul un humain peut résoudre le problème de l’écureuil.

Elle se retrouva tantôt à dos d’écureuil, tantôt dans la racine de l’arbre.

Et c’est vraiment là que je trouve qu’on donne aux envies toute la beauté de la nature, Capucine se retrouve dans un lac aux reflets argentés, en plein milieu des racines de l’arbre. Il s’agit de la source de la sève.

Sans trop entrer dans les détails, cet arbre à mille choses à nous offrir, et à nous apprendre. On met ici en avant les enjeux environnementaux et le merveilleux pouvoir de la nature.

C’est en quelque sorte un conte écologique !

Il est encore plus chouette qu’on sache que ce processus d’écriture est collaboratif, avec des classes de CE1 dans le cadre du Feuilleton des Incos. Il y a eu des échanges mail/vidéo tout au long de l’année scolaire entre l’auteur et 8 classes de CE1 dans toute la
France !

 

Parution : 12 août 2021

Prix : 6,50€

Un grand merci à Cassandre, pour sa gentillesse et la confiance accordée.

Et merci pour la petite dédicace de l’auteur qui fait plaisir 😉

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook