https://www.hachette.com/wp-content/uploads/2017/06/LOGO-DCO.png

Deux Coqs d’Or : mais d’où vient ce nom ?!
En  1949, Georges Duplaix et Frédéric Richshöffer fondent les Éditions Cocorico.
Quelques années auparavant, ils avaient en effet créé et lancé aux États-Unis la collection des Golden Books qui avait immédiatement connu un immense succès. Leur espoir de réussir cette même aventure en France n’est pas déçu : des centaines de titres de Petits Livres d’Or et de Petits Livres d’Argent conquièrent à leur tour le marché français.
Ces livres constituent un trésor inépuisable de contes, d’aventures et d’histoires capables de séduire tous les enfants, leur prix très bas les rendant accessibles à  toutes les couches de la population.
En 1957, la maison change de nom et devient les Éditions des Deux Coqs d’Or. Elle élargit son catalogue à des ouvrages de création française ou importés des États-Unis, de Grande-Bretagne et d’Italie, et expérimente dans les trente années qui suivent différentes politiques éditoriales.
Lorsqu’en 1991, les Éditions des Deux Coqs d’Or sont rachetées par Hachette Livre, une joyeuse bande de passionnés reprend alors le flambeau. Une politique de création, fidèle à l’esprit d’origine se met en place pour redévelopper un catalogue ludique, complet et populaire dans le sens le plus noble du terme.

Des livres avec un design made in France . Ce sont  des partenariats avec de jolies marques françaises, telles que Sentosphère, Décopatch, Scrapcooking ou Bic…

 

7 histoires d’automne

 

 

Il est l’heure d’aller au lit !

Voici 7 histoires, une par soir , pour fêter l’automne et faire de beaux rêves en tombant dans les bras de Morphée : Tagada sacré chat, Moi Président, Mirabelle et ses amis, Nayati le petit indien, Youpi à l’école, Voilà le facteur, Papa bisous .

 

 

Un seul livre qui nous offre 7 histoires, une pour chaque soir de la semaine avec un tout petit prix !

7,95 € , soit même pas un euro l’histoire !

Alors c’est vraiment toute mon enfance que je retrouve dans ce livre .

En effet, je retrouve les histoires que mes parents ont pu me lire durant ma jeunesse, je retrouve des illustrations similaires, et ce joli liseré or, qui ornait mes livres .

Mais le tout dans une version moderne tout de même .

Ce sont des histoires d’automne, rassurez-vous, ce n’est pas parce que la couverture est orange et qu’il est question d’automne, qu’il s’agit d’un livre d’ Halloween, avec des histoires effrayantes .

On en est bien loin !

7 histoires gentilles, autour d’animaux ou de gentils personnages .

 

 

Une première histoire avec un chat, et sa gentille petite maîtresse, le coquin s’était faufilé de le sac de la petite écolière, à coup sûr, il va faire des bêtises à l’école .

 

 

Une seconde histoire pleine d’humour, avec un petit garçon qui s’imagine Président !

 

 

Je crois que c’est ma préféré,

Moi, Président, dit-il , il ferait tout un tas de choses rigolotes pour les enfants bien sûr, il mettrai Noël quatre fois dans l’année . Plus aucun enfant ne serait obligé de manger du foie de veau ou de l’andouillette …

 

 

Bref, tout un tas de choses, que nous parents imposons à nos enfants , j’ai beaucoup souri avec cette histoire .

 

 

Plus loin , on rencontre Mirabelle et ses amis, c’est vraiment avec cette histoire que je suis replongée dans mon enfance, pour les personnes qui ont la trentaine passée comme moi, vous retrouverez sûrement des images de jeunesse avec les gentilles illustrations .

 

 

Nayati, est l’histoire d’un petit indien, qui part à la recherche d’un arbre, sur lequel son grand-père a gravé son prénom , il va demander de l’aide aux animaux de la forêt .

 

 

Youpi à l’école, nous présente d’autres personnages, que celui que nous connaissons, ici c’est un chien qui va à l’école !

 

 

Voilà le facteur plaît au Little, car tous les jours, lorsque nous sommes à la maison, il guette son arrivée, alors cette histoire lui plaît beaucoup . En plus, il s’agit d’un facteur impliqué dans son travail, il va lui arriver de drôles de péripéties pour mener son travail à bien .

 

 

Enfin Papa bisous, est une histoire pleine de tendresse, comme son titre l’indique, il s’agit d’un papa câlin, qui fait tout pour ses enfants, c’est bien aussi je trouve d’avoir illustrer le papa, on a l’habitude de voir toujours la maman, mais les papas aussi sont merveilleux !

 

 

Je suis contente de cet ouvrage, qu’on sortira régulièrement de la bibliothèque .

 

 

 

Parution le 28 août 2019.

144 pages .

6, 95 €

 

Retrouvez les Editions Deux Coqs d’Or sur leur site internet ici
Merci à Mélodie et aux Editions Deux Coqs d’Or pour leur gentillesse et les  belles découvertes.
Partager cet article
Share on Facebook